Fondation CNP Assurances

Depuis 2013, la Fondation CNP soutient la SFETD autour de l’élaboration de recommandations par consensus formalisé sur la prévention et le traitement de la douleur liée à la réfection d'un pansement d'ulcère chez l'adulte.
Le travail est mené au sein de la Commission professionnelle Infirmière et coordonné  par M. Jean-Michel Gautier et Mme Pascale Wanquet-Thibault.
 
La réfection du pansement d’ulcère, veineux ou artériel, est un soin fréquent, souvent long, douloureux et répété sur de longues périodes, de nature à altérer la qualité de vie du patient. Il survient généralement dans un contexte de douleur chronique chez des patients âgés, voire très âgés.
Par exemple, l’ulcère veineux constitue la complication la plus sévère de la maladie veineuse chronique dont la prévalence est de l’ordre de 0,2 à 0,3 % dans les pays occidentaux pour la population adulte, 2 à 3 fois plus élevée chez la femme et qui augmente avec l’âge.
Si la question de la douleur liée à cette pathologie a fait l’objet de publications, il existe peu d’études concernant la douleur liée strictement à la phase de réfection des pansements que l’ulcère génère.
 
Un groupe de travail de la Commission Professionnelle Infirmière de la Société Française d'Etude et Traitement de la Douleur (SFETD), est chargé d'élaborer des recommandations de bonne pratique afin d'aider les praticiens et les patients à rechercher les soins les plus appropriés en matière de prévention et de traitement de la douleur lors de la réalisation de ces soins. Ces recommandations s'inscrivent dans un objectif d'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.
Elles s’appuieront sur la méthode d’élaboration de « recommandations par consensus formalisé ».
Le groupe chargé de ce travail est constitué d’experts issus des disciplines "douleur" et "plaies et cicatrisations".
 
Les objectifs principaux de ces recommandations sont de :
- améliorer la prise en charge de la douleur induite liée à la réfection du pansement d'ulcère chez l'adulte,
- aider les infirmiers à appliquer les meilleures données de recherche disponibles pour les décisions cliniques,
- guider les infirmiers dans la pratique de l'évaluation et du traitement de la douleur procédurale.
 
Les objectifs secondaires sont de :
- élaborer des critères d'évaluation de pratiques professionnelles, des indicateurs pour l'amélioration de la qualité et sécurité         des soins ou des indicateurs de pratique clinique en matière de prise en charge de la douleur procédurale,
- contribuer à la formation initiale des infirmiers en matière de prise en charge de la douleur procédurale.
 
La communication permettra de présenter l’avancée des travaux du groupe de pilotage à partir de l’élaboration du chemin clinique et des premiers résultats de la recherche bibliographique, ainsi que les limites, difficultés et perspectives de ce travail.