DGS

Résultats appel d'offre 2017 "douleur et troubles cognitifs"

14 lettres d'intentions ont été déposées.
En décembre dernier, la DGS avait pré-sélectionné 6 projets et le 17 janvier à fait part des 3 projets de recherche clinique retenus :

Utilisation des échelles d'auto-évaluation de la douleur dans la maladie d'Alzheimer
Porteurs du projet : Emilie Sala et Céline Borg, CMRR Service de neurologie, CHU de Saint-Etienne Hôpital Nord

Pharmacoépidémiologie de la douleur chronique dans la Maladie de Parkinson. Projet PARKI-DOL
Porteur du projet : Ana Marques, Service de Neurologie, Hopital Gabriel-Montpied, CHRU Clermont-Ferrand

Démence débutante ou troubles cognitifs liés à la douleur chronique: un outil de dépistage pour la pratique quotidienne
Porteur du projet : Sophie Baudic, Hôpital Ambroise Paré, Boulogne Billancourt

 

APPEL A PROJETS SFETD/DGS

"Douleur et maladies neurodégénératives"

(date limite 30 septembre 2016)


La SFETD lance, en partenariat avec la Direction Générale de la Santé (Bureau de maladies chroniques non transmissibles), un nouvel appel à projets de recherche clinique.
 
Un ou plusieurs projets pourront être financés dans le cadre d'une enveloppe globale de 100 000 euros.
 
Champ et objectifs de l'appel à projets :
 
Cet appel à projets s'inscrit dans le cadre du plan gouvernemental (2014-2019) concernant les maladies neurodégénératives, dont une des mesures, pour répondre à la demande de plusieurs associations de patients, vise à promouvoir une approche multimodale de la prise en charge de la douleur associée aux maladies neurodégénératives (en particulier maladie d'Alzheimer et apparentées, maladie de Parkinson et apparentées et sclérose en plaques).
 
Les projets pourront concerner tous les domaines de la recherche clinique à l'exclusion des essais thérapeutiques, ils auront une durée maximale de 2 ans et pourront impliquer une ou plusieurs équipes françaises.
 
Les résultats attendus devront pouvoir déboucher rapidement sur des applications cliniques.
 
Les projets s'appuyant sur une approche pluriprofessionnelle seront privilégiés.